Aquarelle d'une rue en Asie, réalisée par François-Xavier Esambert.

Aquarelles en cerveau droit : Francois-Xavier Esambert

François-Xavier Esambert, ancien stagiaire, m’a envoyé, via le courriel, de belles aquarelles de paysages, où il a voyagé. Et il m’a demandé si je pouvais les placer sur mon blogue, en mettant, l’adresse de son site. Ce que j’ai accepté bien volontiers :

http://fxesambert.com

D’autant que j’apprécie beaucoup ses réalisations ! La seule question que je me suis posé, ensuite, a été de savoir où je devais les placer. Sur lequel de mes deux blogs consacrés au dessin :

 Sachant que celui consacré au dessin en cerveau droit semble le plus approprié.

sachant cependant que j’ai déjà écrit cinq articles concernant le dessin en cerveau droit sur le blog de dessin et de peinture.

Comme depuis, j’ai créé ce blog dédié, et après réflexions, j’ai décidé de publier ici les aquarelles de François-Xavier. Pourquoi ici ?

Objectif de chaque blog

Et pourquoi pas sur celui consacré au dessin et à la peinture ? Simplement parce que, sur mon blog “dessin-et-peinture.fr”, le but est d’expliquer des techniques.

Or, ici, je ne vais pas expliquer une technique, l’aquarelle par exemple, mais bien montrer des réalisations de cet ancien stagiaire, ce qui est le but de « dessin-cerveau-droit.fr ». Car, en effet, comme je l’ai écris dans le chapeau1, François-Xavier a participer, en février 2015 à l’un de mes “Stages de dessin en cerveau droit”.

Dessin de sa main, au crayon, par François-Xavier, le lundi 16 février 2015.
Dessin de sa main, au crayon, par François-Xavier, le lundi 16 février 2015.

Dessin le premier jour…

Et plusieurs dessins de sa main droite, le lendemain… À noter que François-Xavier a tendance à faire preuve d’une certaine rapidité en dessin. Ce qui génère du croquis… Rapide !  Ce qui n’empêche pas les progrès et la justesse d’observation des rendus !

Plusieurs dessins de sa main, au crayon, par François-Xavier, le mardi 17 février 2015.
Plusieurs dessins de sa main, au crayon, par François-Xavier, le mardi 17 février 2015.

 

Dessin et peinture : distinction  des musées

Du point de vue des musées, l’aquarelle est classé avec les dessins, ainsi que la gouache. Par opposition à la peinture, c’est-à-dire la peinture :

  • à l’huile ;
  • à la cire ;
  • à l’oeuf ;
  • à l’acrylique,
  • etc.

Ce classement tient aussi au support. En principe, papier pour le “dessin” dans un sens large. Et pour la peinture :

  • planche de bois ;
  • toile ;
  • papier marouflé2 sur toile ou sur bois ;
  • etc.

Donc, littéralement, je vous donne à voir des « dessins à l’aquarelle » !

Et voici le premier que j’ai reçu, lors du premier envoi. Ce serait la fête du Nouvel an à Bali…

Aquarelle d'une rue en Asie, réalisée par François-Xavier Esambert.
Aquarelle d’une rue en Asie, réalisée par François-Xavier Esambert.

 

Dessin en cerveau droit : et après ?

Personnellement, et après réflexions, il m’a semblé intéressant de voir ce qu’un stagiaire peut faire, hors le dessin « pur », avec un procédé de peinture, comme l’aquarelle. Ou, pourquoi pas, un autre procédé ? que peut générer chez chacun un stage de dessin en cerveau droit ? Avec l’aquarelle pour François-Xavier, par exemple…

Et ensuite j’ai reçu deux autres aquarelles, dont une inachevée. Voici celle qui est achevée, et  que j’aime beaucoup. Une maison, à moins que ce ne soit une grange ? Délicate, fraîche, légère, presque aérienne…

Aquarelle d'une maison, réalisée par François-Xavier Esambert.
Aquarelle d’une maison, réalisée par François-Xavier Esambert.

 

Quand François-Xavier m’avait contacté, avant le stage de février 2015, nous avions aussi eu une conversation téléphonique, où il m’a confié pratiquer (et enseigner) l’aquarelle depuis quelques années. Et j’ai pu voir certaines de ses aquarelles… Il souhaitait développer ce mode d’expression en s’appuyant sur un dessin plus solide et plus réaliste. Ce fut chose faite, grâce au stage, semble t-il…

 

Deux étapes d’un paysage peint en cerveau droit

Très intéressant, voici la version d’une route, ou d’une allée. Version inachevée, avec une prise de vue plutôt éclairée en haut et à droite seulement. Ce qui génère un dégradé de gris vers la gauche et le bas…

Aquarelle d'un 3e paysage, en cours de réalisation, par François-Xavier Esambert.
Aquarelle d’un 3e paysage, en cours de réalisation, par François-Xavier Esambert.

 

D’autant plus intéressant que François-Xavier a ensuite placé sur Google+ la version… Achevée ! plus équilibrée,, avec un bel effet de profondeur de champs, qui me fait un peu penser à certaines aquarelles chinoises… Version avec un meilleur éclairage, et que j’ai un peu “retravaillé” sur PhotoShop…

Aquarelle d'un 3e paysage, finalisé, par François-Xavier Esambert.
Aquarelle d’un 3e paysage, finalisé, par François-Xavier Esambert.

 

Je vous invite vivement à visiter son jeune site, dont je remets l’adresse ci-après :

http://fxesambert.com

C’est un site riche de quelques aquarelles, et qui invite au voyage.

Richard Martens

Texte version3 1.0

Et vous, quelle aquarelle préférez-vous ? Merci de répondre maintenant ci-dessous. votre avis sera utile à François-Xavier…


Note

  1. Chapeau (n. m.) : “court texte qui suit le titre d’un article de journal et en présente le contenu.” Dictionnaire Antidote sur iPad. Et le dictionnaire Larousse accepte aussi l’orthographe “chapô”. Et précise : “Placé immédiatement sous le titre, il coiffe l’article”. Ce qui peut être une façon mnémotechnique de se souvenir… Qu’une coiffe est un chapeau ! (;-{D}
  2. Maroufler verbe transitif  (de maroufle) : Coller une toile peinte sur un support qui peut être une toile plus forte, un panneau de bois, un mur. (De nombreuses peintures murales, telles celles de Puvis de Chavannes, sont des toiles marouflées. On maroufle également du papier sur toile.) Dictionnaire Larousse pour mobile.
  3. Rappel du sens d’un numéro de version : je note toujours, à la fin d’un article : “Texte version 1.0”. Qu’est-ce que cela signifie quand le numéro de version est au delà, par exemple version 1.2 ? Cela signifie simplement que j’ai corrigé une ou plusieurs fautes d’orthographe, de grammaire, une coquille… Bref une étourderie. Cela NE signifie PAS autre chose et surtout pas une réécriture de l’article. Ce qui serait injuste, inique pour les premiers lecteurs, selon moi.